Afric'Impact => Accueil => Dossiers => Dossier 1 => Questions d'arrestations

 


(Texte écrit le 23 avril 2003 conservé intégralement :)

"En fin de soirée du mardi 15 avril 2003 dans la salle d'enregistrement de l'aéroport international de Ouagadougou, Burkina Faso, cinq des membres de la troupe "Les Messagers" de l'Atelier Artistique Kaam Zoug Bangré (A.A.K.Z.B.) s'apprêtent à enregistrer leurs volumineux bagages. Djénéba, Jean, Karim, Romaric et Fido partent en effet pour une petite tournée d'animation coordonnée par la fédération Afric'Impact. Ils sont brusquement interpellés par un agent de la police de l'air et des frontières qui arrête Djénéba, effectivement en possession de papiers qui ne correspondent pas à sa réelle identité. Fido rejoindra Djénéba en prison le lendemain matin.

Quelques semaines plus tôt, en compagnie de Fido le directeur/fondateur de l'A.A.K.Z.B., sans en informer Afric'Impact, avait emprunté l'acte de naissance de la jeune sœur Sabine du secrétaire Hyppolite de son association, avec son accord et celui de sa mère, pour faire réaliser un faux passeport.

Mais pour quelle raison ? Djénéba ne possédait plus les papiers qu'elle avait précédemment dû faire à l'occasion de tournées européennes d'animation organisées par l'association Wandé et sa responsable : Mama KOUYATE. Cette dame a l'habitude de conserver tous les papiers de ses actuels ou anciens jeunes membres.

Mais pourquoi, pour Djénéba, usurper l'identité d'une autre jeune fille ? Simplement pour pouvoir participer au séjour d'animations mis en place par A.A.K.Z.B./Afric'Impact et faire profiter divers publics de ses talents de danseuse et comédienne. Car sans cela, elle ne l'aurait pu … étant béninoise de nationalité.

Mais comment, Djénéba a t'elle alors pu précédemment effectuer plus d'une dizaine de voyages essentiellement en France en compagnie de la troupe Wandé ? Car c'est pourtant en tant que burkinabé qu'elle a participé à ces tournées en Europe.

Avait-elle aussi utilisé l'identité d'une autre jeune fille pour obtenir de vrais papiers ? Avait-elle obtenu tout simplement la réalisation de faux papiers ? Mais comment cette jeune fille alors mineure a t'elle pu le faire ? L'a-t-on aidée ou plus vraisemblablement qui l'a fait pour elle ?

Il ne s'agit pas d'excuser le délit commis par Djénéba assistée ou encouragée par Fido, car délit il y a, mais plutôt d'en expliquer le contexte, d'en comprendre les raisons ou tout au moins de cerner la simple question, encore une, fondant l'idée d'usurper l'identité d'une autre jeune fille, à savoir …

Pourquoi ne pas faire comme Mama a toujours fait et reproduire ses façons de procéder ?

Mais, ces p'tits jeunes ne sont pas Mama et surtout ne sont plus avec Mama … ils sont contre elle !

Voici plusieurs années Fido s'est extirpé des griffes de cette femme, appelée par beaucoup la Sorcière, à deux visages.

Le premier, certains diraient, "blanc" et faux ou celui d'une dame qui sauverait les enfants des rues, leur donnerait à manger, contribuerait à leur éducation, appuierait leurs famille, ouvrirait leur conscience, …

Le second, d'autres diraient, "noir" et vrai ou celui d'une dame qui ne semble intéressée que par l'argent, la reconnaissance, la valorisation et le pouvoir.

Fido s'est investi dans la création de son association dont le modèle s'est en fait construit par contre-exemple de celui de Mama KOUYATE. Le but de l'A.A.K.Z.B. consiste ainsi à proposer en temps périscolaire diverses activités artistiques pouvant conduire à des productions artisanales rémunératrices pour l'Atelier ET les enfants. Qui plus est, un important travail d'appui à scolarisation par un système notamment de parrainages a été mis en place. Alors que …

Mama s'évertue à déscolariser des élèves les faisant passer pour des enfants des rues. Et que dire du traitement de ces derniers par elle et ses acolytes.

La fuite d'enfants et de jeunes de la troupe Wandé était déjà un souci pour Mama KOUYATE. Mais la fuite d'enfants et de jeunes qui vont se réfugier auprès de l'un des seuls d'entre eux qui a réussi à monter un projet viable (et à la reconnaissance croissante risquant même, quelle traîtrise, de la concurrencer) est un véritable affront qu'il faut laver, balayer, supprimer !

Et, question : Comment les policiers de l'air et des frontières ont-ils pu foncer sur Fido, Djénéba et leurs amis et les contrôler eux seulement ?"